Cette nouvelle alliance des mots et de la musique passe par l'alphabet notamment pour la langue allemande et angaise. À titre d'exemple la lettre A désigne la note la ou encore l'accord de la.

Il devient donc possible d'écrire de la musique en substituant aux lettres les équivalences de la désignation des notes. Ainsi, le mot écrire se noterait: E C E  ainsi que le mot encore. Pour les français ou les italiens nous dirions que ces mots se noteraient: mi, do, mi.

Évidemment. il n'y a que 7 ou 8 lettres à transposer. Et les autres lettres? Vous le saurez en lisant Le chandelier d'or retrouvé, un polar spirituel sur une toile artistique picturale et musicale. Une grille d'équivalence basée sur la loi des nombres s'y retrouve.

Dernièrement, la gardienne des mots croisés nous écrivait. Savait-elle que la disposition d'un texte dans une grille adéquatement disposée peut amener l'émergence de nouveaux mots?

Loherangrin